Les erreurs à éviter lors d’un entretien d’embauche

Après l’envoi du CV et de la lettre de motivation, l’entretien d’embauche est l’autre étape incontournable du processus de recherche d’emploi. D’ailleurs, il est le plus redouté ; parfois à juste titre. En effet, ce sera le moment où le futur employeur pourra réellement évaluer son postulant. Les critères de sélection varieront évidemment d’un poste à un autre ; néanmoins, pour maximiser ses chances, il existe des faux pas à éviter et qui font presque office de règles universelles de l’entretien.

Manquer de préparation

Vous avez lu une annonce et la description du poste à pourvoir correspond à vos compétences. Vous avez alors envoyé votre curriculum vitae sans approfondir. C’est la première erreur à ne pas commettre pour un entretien d’embauche. Même si l’entreprise vient de démarrer, il y a sûrement quelques renseignements à collecter. De plus, personne n’est à l’abri d’une ou de plusieurs questions en rapport avec la société.

Même s’il est vrai que votre CV retrace votre parcours professionnel, le stress ou un événement inattendu peut vous faire perdre pied. Donc, n’hésitez pas à relire son contenu. Profitez-en pour préparer la première partie de l’entrevue, sachant qu’elle est généralement consacrée à votre présentation. Malgré le fait que vous aurez à parler de vous, ne vous épanchez pas sur votre vie privée. En préparant le speech du début, vous éviterez les longs monologues très peu appréciés. D’ailleurs, le jour J, donnez des réponses respectueuses, complètes, mais concises.

Sachez aussi que le retard (réel manque de respect) résulte également d’un manque de préparation pour l’entretien. De ce fait, la veille, programmez votre réveil en ajoutant une marge assez importante pour parer aux imprévus. Et pensez déjà à ce que vous allez mettre. Même si vous avez postulé dans une start-up jeune et dynamique, optez toujours pour le tailleur ; tenue idéale pour une entrevue. Prohibez tout ce qui est trop transparent ou trop exubérant.

Montrer son stress

Pour une entrevue réussie, il faudra toujours gérer le stress ou, au pire, ne pas le montrer. Pour ce, prenez des dispositions en ne mettant rien, que vous ne pourriez toucher compulsivement, à proximité. Rangez ou éloignez les petits objets (bijoux, téléphone, stylo, papier, etc.) et attachez vos cheveux.

N’évitez pas le regard de votre interlocuteur, sans pour autant être insistant. Ayez un contact visuel naturel, comme pour une discussion ordinaire, tout en arborant un sourire tout aussi souple. Pensez également à votre posture et adoptez une assise droite. Vous affirmerez alors votre aptitude à être à l’aise en toute situation, votre capacité à gérer la pression et votre volonté d’échanger.

Taire ou modifier des informations

Attention à ne modifier aucun élément de votre parcours ; qu’il s’agisse d’omission ou de transformation. Des informations erronées seront toujours remarquées et vous feront passer pour une personne indigne de confiance. Même si vous avez des périodes où vous n’avez pas travaillé, veillez juste à en expliquer la raison.

De même pour vos compétences. Si vous ne maîtrisez pas un aspect du travail, mettez en avant le fait que vous apprenez facilement.

Et surtout, ne dites jamais du mal à propos de votre ancien emploi au risque de vous donner une image de personne aigrie et rancunière.

5 raisons d’externaliser votre recrutement international
Habiter près de son travail, un critère de recrutement ?