Quelle est la durée maximale d’une période d’essai pour un CDI ?

Publié le : 15 avril 20224 mins de lecture

À titre de rappel, la période d’essai est un délai pendant lequel les dirigeants d’une entreprise vérifient si le nouveau salarié arrive à bien remplir les missions pour lesquelles il a été recruté. D’ailleurs, il est important de savoir que la durée de cette période d’essai varie selon la catégorie professionnelle et le type de contrat de travail. Aujourd’hui, on vous parle de sa durée maximale pour un contrat en CDI.

Durée maximale d’une période d’essai pour un cadre en entreprise

La période d’essai du nouvel embauché est temporaire : son statut de salarié permanent n’est pas encore assuré, et il doit encore prouver à ses supérieurs et à ses collaborateurs qu’il maîtrise toutes les compétences nécessaires à son poste, et qu’il soit à même de savoir collaborer avec le reste de l’équipe. Avant toute chose, sachez que la période d’essai n’est pas toujours obligatoire, sauf si elle a été précisée comme faisant partie du processus de recrutement dans le contrat de travail. Cela dit, la durée légale prévue par la loi est de 4 mois pour un cadre CDI en entreprise. Si les résultats ne satisfont pas pleinement suite à des raisons justifiées, cette durée d’essai peut être renouvelée en une fois. La durée maximale légale est donc de 8 mois. La possibilité de ce renouvellement est également mentionnée dans le contrat de travail. Si c’est le cas, le nouveau cadre concerné devra rédiger et envoyer un courriel ou une lettre manuscrite pour informer l’entreprise de son accord de suivre une seconde période d’essai.

Durée maximale d’une période d’essai pour un ouvrier

La durée initiale d’une période d’essai pour un statut d’employé ouvrier en CDI est de 2 mois. Ce délai peut être renouvelé une fois, ce qui fixe la durée maximale à 4 mois. Les conditions de renouvellement sont identiques à celles du cadre en entreprise, prévues dans le contrat de travail et acceptées par l’employé ouvrier concerné, par courriel ou par lettre manuscrite. Le premier jour de travail marque le début de la période d’essai, et elle prend fin au jour fixé dans le contrat, même si elle tombe un jour férié ou un week-end.

Durée maximale d’une période d’essai pour un agent technicien

Pour ce type de profession, la durée légale est fixée à 3 mois, avec une seule possibilité de renouvellement. Par conséquent, la durée maximale légale est de 6 mois. Encore une fois, ces informations doivent être précisées dans le contrat de travail, et l’agent technicien devra signifier son accord pour une extension de son statut en période d’essai. Une période d’essai débute toujours lors du premier jour de travail, après validation du test d’entretien et d’embauche.

Alternance : quelle est la différence entre un contrat d’apprentissage et de professionnalisation ?
C’est quoi un CTT ?